Oui, je sais, le gâteau au yaourt ça n’envoie pas forcément du rêve, quand on parle de cake design.
Et franchement, on a tort !
Rendons ses lettres de noblesse à cette recette facile, accessible à tous, adaptable presque qu’à l’infini et qui nous rappelle nos 4-heures de quand-on-était-petit.

Quand j’ai commencé le cake design, il fut mon premier meilleur ami. Je lui ai même fait confiance pour des wedding cakes, comme celui de mon frère ou de mes copains mariés sur le thème du Charleston.

Le principal reproche que j’ai à lui faire néanmoins c’est qu’il dôme beaucoup. Impossible de se débarrasser de ce chapeau qui lui pousse à la cuisson. On peut le réduire en agrandissant la taille du moule, mais alors on perd en hauteur.
On peut aussi le minimiser en réduisant la température de cuisson, mais il sera toujours un peu présent.

Chez les Kat’s people, ce n’est pas un problème, une fois ce dôme découpé, il fait la joie de nos petits-déjeuners. Et quand on en a 2 parce qu’on a voulu faire un étage (et donc 2 gâteaux), Petite et Grande Marmaille me supplient de leur refaire le coup de la soucoupe volante : un reste de ganache ou de pâte à tartiner entre les 2 façon whoopie géant… et zou, le gôuter aura des goûts d’aventure spatiale.

C’est un gâteau qui gagne à être punché.  (Je vous parle très bientôt du punchage et du sirop de sucre)

Pour un moule de 20cm
210g d’œufs (ça fait environ 4 moyens)
280g de sucre
300g de farine avec levure incorporée, tamisée
160g de yaourt
130g d’huile neutre

Préchauffez le four à 160°C/165°C
Fouettez les œufs avec le sucre. Il n’est pas nécessaire de faire mousser, juste de bien dissoudre le sucre.
Avec la feuille du robot (ou à la spatule ou cuillère en bois), ajoutez la farine préalablement tamisée, puis le yaourt mélangé et finissez par l’huile.
Faites cuire environ 65 minutes.

Avec ces proportions, on obtient déjà une belle bête de 4 à 5 cm de haut !

Je ne fais pas toute la préparation au fouet, j’ai remarqué que ça incorporait trop d’air, et que mon gâteau se retrouvait parfois avec des trous à l’intérieur.

Vous pouvez aromatiser à votre guise, voici quelques idées :
– Utilisez des yaourts aux fruits (le goût sera subtil, ne vous attendez pas à une explosion fruitée non plus)
– vanille/fleur d’oranger : un mélange que j’adore
– 4 épices (se marie très très bien avec de la crème de marrons en garniture)
– un peu de rhum, bien sûr
– cacao (remplacez alors 60g de farine par 40g de cacao en poudre)
– remplacez un peu de farine par de la poudre d’amandes (ou mieux, de noisettes)
(Attention, dans ces 2 derniers cas, la hauteur de votre gâteau sera un peu modifiée).

Alors, je vous ai convaincu(e)s ??